USA : PREMIER PRODUCTEUR MONDIAL

Vous êtes ici : Accueil / USA : PREMIER PRODUCTEUR MONDIAL

 

Aux Etats-Unis la luzerne ne reçoit aucune subvention gouvernementale et doit être compétitive avec les autres cultures. Elle est particulièrement profitable comparée au soja et au maïs mais aussi à des productions à plus haute valeur ajoutée comme les tomates ou les pommes de terre. Récemment les surfaces ont diminué en raison notamment des subventions accordées au maïs et de la bonne rentabilité de cette culture.

 

La luzerne est cultivée du Canada jusqu’au Mexique dans une grande variété de contextes pédoclimatiques sur des sols variés allant du sable aux argiles lourdes.

En Californie et en Arizona elle peut être récoltée jusqu’à 10 fois par an.

Les fréquences de coupes varient de 4 par an dans les Etats du «Northern Midwestern» à 2 par an dans le nord du pays. Mais en Californie et en Arizona elle peut être récoltée jusqu’à 10 fois par an grâce à un système de production continu même durant l’hiver de novembre à mars. La luzerne pousse sur les toundras froides du sud du Canada jusque dans les déserts du Mexique. Les rendements en matière sèche vont de 9 à 20 t/ha avec un record à 53 t/ha atteint en Arizona. Les principaux Etats producteurs sont la Californie, le Wisconsin, l’Idaho, le Montana, le Nebraska, le Minnesota, l’Utah, le Dakota du sud, l’Iowa et l’ Arizona. La luzerne cultivé dans les Etats situés à l’ouest du Nebraska est irriguée ce qui représente prés de 45% des surfaces totales. L’irrigation se pratique par aspersion (pivots et autres sprinklers), inondation et une petite partie en goutte à goutte. Des études récentes établissent qu’une luzerne procure 80 à 160 kg d’azote au blé qui lui succède. La luzerne est bénéfique à la biodiversité; oiseaux, cervidés mais aussi renards et aigles y trouvent refuge.

Le mode dominant de récolte est la balle ronde , la petite balle carrée dans le midwest et la grosse balle carrée de 700 kg étant préférée dans l’ouest. Dans les régions à climat sec comme le Wiskonsin et le Michigan les éleveurs laitiers peuvent l’utiliser en ensilage ou en affouragement en vert surtout pour la première coupe ou dans les régions humides. La déshydratation est peu pratiquée. La grande majorité de la luzerne aux Etats-Unis est séchée soleil. Une petite partie est pâturée. 80% de la luzerne américaine est consommée par les troupeaux laitiers dont elle est le premier fourrage devant l’ensilage de maïs. En moyenne une Holstein ingère 10 kg de luzerne par jour.

Les autres utilisateurs sont les bovins viande, les chevaux et les moutons. Il existe aussi quelques compléments alimentaires à base de luzerne ainsi que des semences à consommer sous forme de germes mais ce sont des utilisations mineures Les Etats-Unis exportent environ 10 % de leur production de luzerne soit environ 4,5 millions de tonnes principalement vers l’Asie (Japon, Chine, Corée, Taiwan), la Chine devenant le premier importateur de luzerne. Moins de 6% toutefois de la luzerne américaine est exportée. La luzerne américaine est généralement de très bonne qualité bénéficiant de conditions sèches et ensoleillées. La méthode de la double compression donne toute satisfaction.

Beaucoup d’innovations sont possibles avec la luzerne même si les surfaces ont diminué ces dernières années. Des sociétés expérimentent des compléments alimentaires riches en protéines et d’autres produits pour des utilisations humaines.

Des moyennes de 26 à 35 % de protéines sont atteignables.

Des progrès en génétique et en agronomie sont possibles pour obtenir de meilleurs rendements et une plus grande qualité tout en améliorant l’efficience de l’irrigation. Des variétés avec une plus grande tolérance à l’acidité et à la salinité des sols et plus résistantes au froid ou à la chaleur font l’objet de programmes de recherche. Des moyennes de 26 à 35 % de protéines sont atteignables. Compte tenu de son excellent profil environnemental la luzerne a un rôle considérable à jouer à l’avenir pour améliorer la durabilité de l’agriculture américaine.