SITE_LUZERNE 2013-2
La Luzerne est menacée.Tenez-vous informés !
Equins: un fourrage bien adapté
Intérêt nutritionnel
En comparaison de foin de prairie naturelle standard, le foin de luzerne ou la luzerne déshydratée apporte une quantité d’énergie équivalente, mais en moyenne trois à quatre fois plus de protéines.
Parmi les autres différences majeures, la teneur en calcium est quatre à cinq fois plus élevée dans le foin de luzerne que dans le foin de prairie naturelle.
Chez le cheval, la digestibilité de la matière sèche, de la matière organique, de la cellulose et des protéines est plus élevée pour le foin de luzerne que pour le foin de graminées (respectivement +20%, 15 %, +10 % et +10 % environ).
Les besoins et apports protéiques des équins sont raisonnés sur l’ensemble des apports aminés, en protéines brutes ou en protéines digestibles suivant les pays. Avec une alimentation traditionnelle, le premier acide aminé limitant est généralement la lysine, suivi de la thréonine et de la méthionine.
La protéine idéale n’est pas encore déterminée chez le cheval. 
Cependant, il est supposé que son profil aminé doit s’approcher de celui de la protéine de lait et de la protéine de muscle squelettique. Le profil aminé de la luzerne est comparable au profil de ces protéines. La digestibilité antécæcale des acides aminés essentiels chez le cheval variant de 65 à 100 % suivant l’acide aminé considéré, la couverture des besoins en lysine permet d’assurer la couverture dans tous les acides aminés essentiels.
Profil aminé de la luzerne au regard des protéines de lait et de muscle squelettique

D’un point de vue nutritionnel, l’apport d’aliments riches en protéines est important principalement pendant la croissance des poulains et pendant la gestation et la lactation des juments. Durant ces périodes, les besoins protéiques augmentent proportionnellement plus que les besoins énergétiques.
A titre d’exemple, une jument au pic de lactation voit ses besoins énergétiques doubler, mais ses besoins protéiques tripler. En augmentant uniquement les quantités sans modifier les compositions des rations lors de ces périodes, des carences protéiques peuvent apparaître. Chez le jeune, une restriction protéique peut être à l’origine de troubles de la croissance et de problèmes ostéo-articulaires. Chez la jument, ceci peut entraîner une baisse de rendement et de fertilité.
Effet tampon dans l’estomac plusieurs heures après le retrait de la luzerne